Les vieux jouets avaient un charme fou, d’une part parce qu’ils étaient beaux, et d’autre part, car ils étaient solides à toute épreuve. Aujourd’hui, si vous ajoutez une pointe d’écologie et de développement durable, vous avez en main tous les arguments qui font à nouveau leur succès. Véritables éléments de décoration des chambres d’enfants, ils nous séduisent, car ils sont les témoins d’une époque pleine de simplicité, et à laquelle on aimerait parfois revenir. Avant même l’obsolescence programmée, l’hypersexualisation poupées, et la création des jeux qui font de votre enfant la future ménagère parfaite, voici quelques jouets pour filles qui reviennent à la mode.

La poupée de chiffon.

Elle ne fait pas pipi, elle ne pleure pas, elle ne boit pas son biberon pour de vrai, et pourtant… Qu’est-ce qu’elle était douce avec ses cheveux en laine, et l’on pouvait s’endormir en la serrant contre soi ! Ce qui faisait le charme de ces poupées, c’est qu’elles étaient fabriquées de toute pièce par les mamans, les grandes sœurs et les nourrices, pour sécher les larmes et réinstaller les sourires sur bien des joues. Aujourd’hui, de nombreux tutos ou articles de blogs sur le Web proposent de vous montrer comment renouer avec cette tradition.

La Matriochka (poupée russe).

Ah, ces petites poupées de bois qui se cachent les unes dans les autres… En plus de l’aspect éducatif d’apprendre aux filles la taille des objets, et leur emboîtement, elles pouvaient contenir bien des secrets d’adolescentes. Certains modèles coûtent très cher et sont de véritables œuvres d’art. Il existe encore des poupées russes fabriquées et peintes artisanalement dans des bois très nobles. Les Petites comme les grandes peuvent se perdre pendant des heures dans les méandres des détails de leurs peintures. Bien au-delà d’être de beaux objets, ces vieux jouets savaient traverser les âges et rester en évidence sur nos coiffeuses sans que cela puisse paraître anachronique.

La boîte à musique.

Un léger tour de manivelle et hop ! on voit danser une jolie petite ballerine sur un air féérique. Ce sont de magnifiques objets, pleins de délicatesse. Enfants, on y rangeait nos bijoux, et plus tard on y cachait nos premières lettres d’amour. C’était à l’époque le vrai symbole de la féminité. La boîte à musique était le genre de cadeau qui se transmettait de grand-mère en petite fille.

Le chien en bois.

Celui-là non plus ne faisait pas ses besoins (pour de faux). Il n’avait même pas de poils, mais il avait un très joli sourire dessiné sur sa tête. D’ailleurs, la tête était montée sur ressort avec la queue, et le tout était posé sur des roulettes. Un petit bout de ficelle pour tirer, un bruit de clochette à la vibration… C’était de super chiens ! Ces objets incarnaient vraiment toute la simplicité dont un enfant a besoin pour s’amuser, car il a tellement d’imagination qu’il n’est pas nécessaire qu’un jouet s’approche du réel.

Faites un jour le test ! Offrez à vos enfants la dernière petite maison high-tech de jardin et ils y joueront volontiers. Ensuite, donnez-leur la boîte en carton, et ajoutez-y un peu de ficelle. Ils referont le monde avec !