Malheureusement, le quotidien peut être impacté par une épreuve complexe à savoir une séparation. Le couple avait pourtant mis les bouchées doubles pour se construire un beau futur, mais il est désormais relégué aux oubliettes. Il reste un problème à étudier dans le moindre détail, il s’agit du compte bancaire.

Deux mentions bien distinctes sont visibles lors de l’ouverture

Lorsque deux partenaires décident de réunir leur vie, il n’est pas rare de constater l’ouverture d’un compte joint. Ce dernier comporte des avantages à ne pas négliger puisque vous pouvez gérer efficacement les dépenses du ménage. Deux cas de figure sont généralement observés lors de l’ouverture, car les deux conjoints peuvent opter pour la mention « Monsieur et Madame ». Il faudra donc les deux signatures pour que l’opération puisse être exécutée. A contrario, lorsqu’elle est séparée, chacun des titulaires peut agir comme il le souhaite.

Un conjoint peut se retirer du compte bancaire joint

Cela demande une grande confiance entre les époux, mais parfois celle-ci est rompue. Les deux partenaires souhaitent reprendre leur indépendance, mais attention vous devez accorder une attention particulière à plusieurs conditions. Vous pouvez vous désolidariser du compte bancaire joint sans demander l’accord du second titulaire. Vous aurez ainsi la capacité de retirer les sommes qui vous appartiennent, mais attention veillez à ce que le solde soit suffisant pour que les opérations prévues soient honorées. Dans le cas contraire, des frais pourraient être occasionnés par des rejets.

Une démarche bancaire qui reste payante

Pour vous retirer de ce compte, vous devez également envoyer une lettre recommandée avec un avis de réception à votre établissement bancaire. Ce dernier doit être averti de votre décision, mais sachez que cette formalité n’est pas gratuite. En effet, la démarche s’avère être relativement simple, mais, malheureusement, elle est payante. Le coût n’est pas universel, il sera donc différent d’une banque à une autre, mais il oscille généralement autour de 30 euros. Lorsque la demande aura été validée, la personne qui s’est retirée n’aura plus aucun droit sur le compte. Il sera impossible de retirer de l’argent, de s’opposer à un prélèvement…

Ne pas oublier d’ouvrir un compte personnel avant de transmettre le courrier

Si toutefois un problème était listé dans le cas d’un rejet de paiement, sachez que vous ne pourrez pas être inquiété, vous l’aurez quitté. De nombreux consommateurs se questionnent également sur le devenir de ce compte bancaire. Les sociétés ont tendance à le fermer, ils attendent que toutes les opérations prévues soient honorées puis ils le clôturent. Les deux ex-conjoints doivent donc prendre les devants en ouvrant en parallèle un compte personnel.

Cette étape doit être réalisée avant l’envoi de la lettre, car cela pourrait engendrer des problèmes de taille pour la gestion des dépenses. Une petite précision s’impose si le compte joint met en avant un solde de zéro euro. Certes, aucune somme n’est au rendez-vous, mais vous devez tout de même vous désolidariser notamment pour vous éloigner d’éventuels dysfonctionnements futurs.